• Les connaissez-vous, ces jolies ruelles pavées ?

    Certaines, aux abords des écoles ou des commerces, sont très fréquentées, d'autres en revanche sont nichées paisiblement au coeur de la ville, datant d'une autre époque, comme si personne ne devait les déranger...

    rue Grosse tête

    (rue Grosse Tête)

    ruelle rue st pry

    ruelle rue st pry

    (ruelle située en bas de la rue St. Pry)

    entre la rue de la Délivrance et la rue BAr

    (entre la rue Fernand Bar et la rue de la Délivrance)

    rue de la délivrance

    (rue de la Délivrance)

    Quand on passe dans ces rues alors que les arbres fleurissent et que le soleil donne aux briques des reflets chauds, on se croirait vraiment ailleurs !


    1 commentaire
  • L'ouverture de Béthune 2011 a été synonyme de métamorphose pour notre Grand Place.

    Après de longs mois de travaux, c'est appréciable de se balader sur une place "terminée", j'entends par là "enfin pavée". Les 13 bassins de l'artiste Krij de Köning, au pied du beffroi,  sont quant à eux la touche finale qui sonne comme l'union du riche passé de la ville avec un avenir et une modernité en marche.

     

    Les 13 bassins

    pensées

    Il est vraiment très agréable d'être en terrasse près des fontaines et des décorations florales, et d'entendre le bruit de l'eau...

    Pour les enfants aussi, c'est un vrai régal ! Une fontaine fascinante car on peut la toucher du bout des doigts, se laisser surprendre par les variations des jets d'eau, courir entre les dalles colorées...

    hotel de ville

    matière lumière

    beffroi


    2 commentaires
  • Ce que j'aime particulièrement faire, à Béthune, c'est me promener la tête en l'air ! Je connais cette ville depuis longtemps, mais ce n'est que récemment que j'ai pris le temps de lever les yeux.

    A hauteur d'homme ne sont perceptibles que vitrines de magasins de "chaînes" et enseignes hyper modernes. Mais juste au dessus se cachent souvent des enseignes d'une autre époque, restées accrochées là comme par magie, ou juste parce qu'elles étaient gravées dans la pierre...

    enseigne au printemps rue d'Arras

    (magasin EDC rue d'Arras)

    enseigne  rue d'Arras

    (rue d'Arras)

    enseigne  place lamartine

     (Place Lamartine)

    enseigne  rue d'arras

     (Agence Assu 2000, rue d'Arras)

    enseigne  café grand place

    (Pub The Kerry Yob, Grand'Place)

    enseigne des magasins réunis de paris

     (Galerie des Treilles, autrefois "Magasins réunis de Paris", rue du pot d'étain)

    echoppe de monique

    (Bas du Boulevard Poincaré, près de la Gare)

    Toutes ces enseignes très "années folles" me laissent imaginer une Béthune vivante, florissante, à l'époque des premiers grands magasins, une Béthune offrant de nombreuses échoppes et boutiques, avec des petits commerçants à l'écoute de la clientèle, des tailleurs, des barbiers...

    Alors que tous les ans, en septembre, "Béthune rétro" remet au goût du jour le "Rockabilly" des années 50, moi j'aimerais qu'une fois au moins, Béthune se replonge dans les années 20 et nous fasse danser le charleston !

     


    4 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique